EVEIL MUSICAL ET INITIATION MUSICALE

 

 

Jany Katsos

A MARE-GAILLARD,

POUR INFO: les séances de musicothérapie, éveil musical, initiation musicale et chant ont repris. Des modifications ont été apportées selon le protocole sanitaire. L'éveil musical et l'initiation musicale continue mais à 2 enfants au lieu de 6. Toutes les séances sont espacées d'un quart d'heure (pas de croisement entre les personnes), salle d'attente fermée, séances avec masques ou/et visières, gestes barrières de rigueur, paravent transparent séparant les personnes. Le nettoyage des instruments et des lieux sont systématiques, les instruments soufflés ont été retirés. Les séances se passent à Mare-Gaillard le Gosier, et continueront sans interruption Juillet/Août. Pour plus de renseignements: 0690840357.

-cours d'éveil musical de 3ans à 5 ans 

 

  Jouer avec les sons . Apprendre à jouer avec des instruments d’éveil musical ou avec sa voix, faire des jeux vocaux, de la construction d’instrument, de l’expression corporelle, des histoires musicales…..avec ou sans support. Les jeux sont adaptables à mesure que l’enfant grandit;

 

-cours d'initiation musicale de 4 ans à 8 ans (et plus)

 Jouer en apprenant le solfège de façon ludique et en l'appliquant sur les instruments (piano, metallophone, batterie, djembés, ect....), en chantant.

Jeux de notes, jeux sur les hauteurs, les nuances, jeux de rythme (corporellement puis instrumentalement), découverte des instruments (les familles), de compositeurs (sous forme d'animation ou dessins animés), de styles de musique, jeux musicaux sur ordinateur, création de petites musiques, jouer des partitions simples sur piano ou métallophone, jeux d'écoute musicale ....... (2 ENFANTS). 

 

 

(inscriptions 0690840357).

 


Interventions extérieures:

 En crèche (formations), hôpitaux, IME, maisons de retraite......

 

Eveil musical:

 Qu’est-ce que c’est, à quoi ça sert ?

 

L'étude du son chez l'être humain met de coté tout ce qui est magique, subjectif.

Elle comprend

-tous les éléments qui produisent le son dans la nature, le corps, les instruments, les matériaux….

-tous les éléments sonores que l'on produit avec le corps: la respiration, les battements du cœur, les bruits de toutes les parties du corps (sans contrôle de notre part).

 -l'étude des sens qui perçoivent le son: auditif, tactile, la perception interne (sensations intérieures, émotions, sentiments…), la vue, la communication par le son, le rythme, le mouvement.

 La musique est vécue comme un langage. Ce langage est vécu à travers un outil qui est la musique. 

 L'éveil musical a pour but d'éveiller l'enfant dans sa vie de tous les jours.

Il lui permet de développer un certain nombre d'acquis sous forme de jeux: sur le geste, le mouvement à travers la manipulation d'instruments, de favoriser son développement, ses sens (vue, toucher, ouie)….

 Ces jeux permettent de développer l'écoute, l'attention, la reproduction, le rythme, de faire travailler l'imagination, la mémoire.

 Tout petit, il prend conscience qu'il est une personne à part entière, par la relation, l'échange et la communication sonore et vocale avec les autres enfants et avec les adultes. Ceci l'amènera plus rapidement à une confiance en lui, en surpassant ses angoisses de l'inconnu, du noir, de l'espace…..

 L'éveil musical est pratiqué à l'aide d'instruments de percussion, de matériel sonore extérieur, mais aussi avec ce que tout être humain possède: son corps, sa voix.

 Le jeu est un élément essentiel, la musique étant un intermédiaire permettant la motivation, le plaisir de l'enfant dès son plus jeune âge.

 A chaque âge, l'éveil musical se met à la portée des possibilités motrices et mentales de l'enfant tout au long de son évolution.

 Dès la naissance, le bébé peut bénéficier de cet éveil avec les parents et en crèche. Il n'est pas obligatoire d'être musicien pour le pratiquer, seulement avoir des bases.

 L'enfant a déjà un vécu sonore par sa vie in-utéro. La première des choses qu'il est capable de faire à sa naissance est de se servir de sa voix, ensuite de son oreille.

 Maman peut lui faire entendre des sons, avec des objets ou jouets différents, chanter, établir une communication par des instruments ou par la voix, sur l'écoute, l'échange. Le balancement des bras est déjà une première approche du rythme.

 Les séances individuelles permettent à l'intervenant de pouvoir s'occuper de chacun d'entre eux pour un travail plus approfondi. Les séances se chevauchent souvent ce qui permet de travailler un quart d'heure à 2 ou 3 enfants tout en bénéficiant de la relation de ce groupe, ce qui est la base de la vie en société.

 Le rythme est vécu corporellement, et à travers l'espace. La décontraction, le défoulement, la mémorisation gestuelle et mentale  font parti du travail vocal. La création, l'imagination, l'improvisation, sont abordées par le dessin, les histoires. Toutes ces notions du développement de l'enfant sont vécues parallèlement en relation avec le son. La musique sera vécue comme un langage, le son étant un outil.

 L’éveil musical n’est ni de l’animation, ni un apprentissage instrumental, il donne un vécu du rythme, une conscience des hauteurs, du silence et nuances musicales, mais avant l’initiation musicale. C’est une activité très précise avec un but final.

 Cependant, si l’enfant poursuit par un apprentissage instrumental, il aura déjà acquis des bases qui l’aideront à nommer les choses ensuite avec plus d’aisance, les ayant déjà vécu sans  s’en rendre compte.

 Chaque jeu d’éveil musical a un but précis, et l’enfant peut progresser selon son propre rythme, l’intervenant jouant le rôle du guide selon l’observation de son évolution. 

 Si l’apprentissage scolaire inhibe tout le coté improvisation, imagination que l’enfant possède dès sa naissance,  l’éveil musical permet de l’entretenir et de poursuivre le développement.

de 3 mois à 12 mois environ

 C'est  la période avant la marche.

Le travail est axé sur l'écoute, le développement de ses sens: la vue, le toucher, l'ouie.

Le but est de l'amener à une découverte de son environnement, de l'espace en le motivant par le jeu sonore. C'est la période ou il apprend à se séparer de maman avec qui il ne faisait qu'un. D'où des angoisses, dues à cette séparation, à un lieu, un espace inconnu qu'est la crèche ou un autre lieu, la connaissance de personnes étrangères au cocon familial.

La musique va lui permettre de connaître des sensations différentes, de le sécuriser, de l'aider dans cet apprentissage:

-la vue d'un enfant de 3 mois est limitée dans l'espace, le son va le motiver à développer plus avant ce sens.

-le balancement dans les bras de maman, les chansons chantées par la famille pendant toute sa période in-utéro et à sa naissance, font qu'il a déjà un acquis musical. L'éveil musical va l'aider à retrouver ces sensations par l'écoute de chansons enfantines et calmes ou de musiques.

Même s'il n'a pas, à 3 mois, la possibilité de se servir seul de son instrument, il va être capable de montrer par ses réactions si un son lui plaît ou non. Le fait que l'intervenant reproduise ce son plusieurs fois, lui donne envie de le produire lui-même, d'où le travail d'écoute qui va aboutir à la manipulation très vite.

Cette envie de jouer lui-même, va le pousser à se déplacer, à s'asseoir, à attraper l'instrument, d'où une découverte pour lui de sa conscience personnelle, il découvre très vite qu'il est capable lui aussi d'émettre un son par la manipulation, qu'il est un être à part entière. Le travail de mémoire qu'il a intégré avant par la vue, va se mettre en pratique. Il est toujours surpris et étonné de produire un son lui-même.

Le rôle de l'intervenant sera de proposer, d'observer et d'échanger avec lui.

 De 12 mois à 2ans

 L'enfant est passé progressivement à une autre période, celle d'une découverte différente et d'un perfectionnement des acquis.

Il marche et est capable maintenant de se déplacer dans l'espace, il vient de découvrir qu'il existe, que son corps est capable d'actions contrôlées.

C'est la découverte de l'espace, de l'approfondissement de la manipulation par l'improvisation musicale, du travail d'écoute de soi et des autres, de mémorisation, de l'application de la  pratique de consignes apportées par l'adulte.

Le travail est axé sur ces différents points ainsi que sur la vie en société, savoir prêter, savoir communiquer, apprentissage du langage, savoir nommer, reconnaître.

Des jeux plus structurés leurs sont apportés pour développer ces éléments.

Parallèlement, c'est la période de l'angoisse du noir, d'où un travail de sécurisation par la musique, qui va leur apporter une confiance en eux et aux autres, savoir gérer ces angoisses.

-Le perfectionnement de la manipulation va les amener à des gestes plus précis dans la vie de tous les jours. Ils découvrent qu'ils ont un corps qui peut bouger, que l'on peut contrôler, jusqu'à obtenir ou reproduire ce que l'on a envie.

-L'écoute leur permet un contrôle aussi de l'ouie, de la découverte du silence, le contrôle d'eux-mêmes, de leur attention.

-Par le chant, par les bruitages vocaux, ils découvrent qu'ils ont une voix, et que cette voix est aussi contrôlable, ce qui allie aussi la mémorisation (de textes simples).

-Les histoires musicales les aident à développer la création, la découverte de l'imagination, leur inventions en étant valorisé par l'adulte.

Pour le développement moteur, la musique les motive à progresser par la danse, la décontraction motrice, les jeux dansés.

Le travail de l'adulte sera pour eux de leur apporter tous ces éléments, en leur proposant des jeux mais aussi en les motivant dans leur curiosité, leurs créations en reproduisant et en mettant en valeur ce qu'ils amènent.

De 2 ans et demi à  7 ans

 Pour certains c’est la première année d'entrée scolaire.

Jusque là, ils ont développé leurs capacités mentales et motrices, appris à vivre en communauté, à être sociable. Maintenant ils vont améliorer tous les pré-acquis qui vont les amener du mieux possible dans l'univers scolaire.

-Par le graphisme musical, ils vont développer l'écriture.

-Le rythme va les amener à une approche des mathématiques.

-L'écoute va leur permettre de se concentrer.

-La création de musiques par le graphisme et la reproduction leur donnera les bases de la lecture.

-Par le chant, ils ont travaillé la mémoire, le contrôle d'eux-mêmes, ect….

Les jeux dans cette période sont très structurés, en laissant ensuite place à l'imagination des enfants pour les améliorer selon leurs désirs.

C'est une période d'amélioration de tout ce qu'ils ont commencé avant sur la manipulation (le tapé, gratté, frotté, caressé, tourné…), l'écoute, l'activité motrice, la mémoire, la confiance, la découverte d'eux même et de l'environnement sonore qui les entoure.

Ils sont capables maintenant de suivre des consignes, de faire des propositions

de jeux, de gestuelles très précises, de reproduire, de contrôler leur corps et le son, de reconnaître et maîtriser le silence, de nuancer le niveau sonore de leurs musiques (entre faible et très fort), de faire la différence entre le rapide et lent, de les améliorer, d'être critiques envers eux-mêmes et les autres, des critères qu'ils vont vivre au jour le jour et qu'ils savent maintenant maîtriser. Ils contrôlent leur oreille musicale, sans l'aide de la vue, peuvent reconnaître, nommer, se diriger vers le son, contrôler l'équilibre de leur corps, avoir leur propre avis, désirs, et les échanger avec les autres, ils se reconnaissent et savent nommer et contrôler toutes les parties de leur corps, commencent à connaître les couleurs (la couleur du son va les y aider), par les jeux dansés ils améliorent le travail de direction de leur corps dans l'espace, par le graphisme et le dessin ils améliorent et structurent l'écriture.

L'éveil musical les aide dans cette voie, et les motive pour  améliorer toutes ces capacités.

Les jeux musicaux, étant l’élément essentiel à cette discipline, sont adaptés selon l’âge des enfants, et leur évolution. L’éveil musical les aide à grandir et leur donne une ouverture d’esprit sur la vie en société, les aide à faire disparaître leurs angoisses et leurs inhibitions tout en leur donnant le plaisir de jouer avec un élément intermédiaire qui est l’instrument sonore.

Les enfants porteurs de handicap :

 Pour établir une relation entre l'enfant de tout âge et l'intervenant, on utilise les jouets, le cadre dans lequel il vit temporairement mais également des instruments de percussion.

         L'important, est qu'il y ait dans ces moments de jeux, participation complète de l'interlocuteur et de l'enfant.

         Ce dernier va rentrer dans la situation proposée ou imaginée, (par l'un ou par l'autre), et en réponse créer sa propre histoire musicale.

Les jeux sonores sont capables de s'adapter à n'importe quel degré de difficultés physiques ou mentales, et aident l'enfant à expérimenter un grand nombre d'impressions, de sensations et d'émotions.

Pour tous, la musique doit représenter un monde non menaçant dans lequel ils ne connaîtront pas d'échec, et auquel ils pourront s'identifier. Jouer avec les sons peut aider à préserver et développer l'équilibre humain.

Par la motivation musicale, l’enfant progresse petit à petit, l’intervenant s’adaptant à son handicap.

         La pratique d’un instrument peut aider à la rééducation, le motiver pour la marche, la manipulation ou éveiller sa conscience jusqu’à progresser si le problème est mental.

 

FORMATIONS DE BASE ET A THEME

OU DE PERFECTIONNEMENT

 Guadeloupe et ses ïles, Martinique, Métropole 

Formatrice: Jany Katsos (voir page formations)

 

 

 

En structure sur demande: y compris pour les îles rattachées à la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane.

 

Formations de base de 15H ou 20H.